Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > On a volé la ceinture de Jupiter

On a volé la ceinture de Jupiter


Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, a perdu son aspect familier : l’une de ses deux ceintures brunes caractéristiques a disparu !

Jupiter possède un cœur d’hydrogène métallique et liquide autour d’un noyau rocheux. Le tout est enveloppé d’une épaisse atmosphère nuageuse d’hydrogène gazeux avec un peu d’hélium.

La rotation rapide de la planète étire les nuages en bandes parallèles à l’équateur, alternant « zones » claires et « ceintures » sombres, dont les deux principales ceintures
visibles avec un télescope d’amateur. Les teintes dépendent de l’altitude et de traces de
gaz (méthane, ammoniac) ou de roches, observées par différentes sondes depuis les
années 1970.

Or voilà qu’au printemps 2010, la ceinture sud a disparu. Même si de tels épisodes ont déjà eu lieu (1973-75, 1989-90, 1993, 2007), c’est à chaque fois un questionnement.

Selon la NASA, la ceinture serait toujours présente mais masquée par des cirrus,
nuages blancs de haute altitude. Ils ne sont pas formés de glace comme sur Terre mais
d’ammoniac, qui aurait pu être apporté au-dessus de la ceinture par des changements
dans la circulation des vents et cristalliser à très basse température.

Les images prises par Hubble en juin 2010 confirment la présence de cristaux d’ammoniac dans la haute atmosphère. Ils montrent également que des taches brunes commencent à pointer : tempêtes et cyclones, dissipant les nuages blancs, pourraient faire réapparaître la ceinture sud en quelques mois.

Mais le mystère subsiste : aucune théorie n’explique pourquoi, à certaines périodes,
seule la ceinture brune sud s’évanouit.

Ce texte est actuellement affiché sur Le panneau de Jupiter.


Accueil | Plan du site | Espace privé