Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > Quand les galaxies s’assemblent

Quand les galaxies s’assemblent


JPEG - 106.2 ko
La galaxie d’Andromède, © Robert Gendler

Nous ne pouvons qu’émettre des hypothèses concernant la naissance de l’Univers, cependant nous savons qu’il est peuplé d’innombrables galaxies qui ne cessent de s’éloigner les unes des autres à des centaines voire des milliers de kilomètres par seconde.

Les galaxies sont de vastes ensembles d’étoiles, de nuages de gaz et de poussières. Elles sont animées de mouvements de rotation qui leur font souvent prendre une forme en spirale, avec des bras qui se déploient autour d’un bulbe central ovale et dense.

Une galaxie spirale contient plus de 100 milliards d’étoiles et mesure environ 100 000 années-lumière de diamètre.

Les galaxies s’associent entre elles par la gravitation et forment des amas. Notre galaxie, la Voie lactée, appartient à un amas local qui appartient lui-même au superamas de la Vierge : celui-ci compte environ 1000 galaxies évoluant ensemble dans l’espace.

Au fur et à mesure de leur évolution, les galaxies ont tendance à fusionner et à grossir. C’est pourquoi, au sein des amas, on trouve des galaxies elliptiques géantes résultant de collisions.

Les amas se composent de galaxies mais aussi d’un gaz chaud très diffus qui emplit l’espace entre les galaxies. Sa température atteignant 10 à 100 millions de degrés, ce gaz forme un plasma, fort émetteur de rayons X qui nous renseignent sur la température et les mouvements internes de l’amas.

JPEG - 150.2 ko
L’amas de galaxies Abell, © Andrew Fruchter (STScI), NASA

Ce texte est actuellement affiché sur Panneau de Pluton et des autres planètes naines.


Accueil | Plan du site | Espace privé