Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > Souvenirs d’un astronaute

Souvenirs d’un astronaute


JPEG - 53.5 ko
La navette Columbia, © NASA

20 juin 1996 : la navette Columbia s’arrache à l’attraction terrestre, emportant 7 membres d’équipage et un laboratoire, le Spacelab, pour une mission de 17 jours en orbite terrestre, la mission STS-78. Objectif : sciences de la vie et sciences physiques en impesanteur.

Jean-Jacques Favier, qui a embarqué sur la navette en tant que scientifique, se souvient de la mission. Au bout de 8 minutes, l’orbite est atteinte. Dorénavant, pendant 17 jours, toutes les activités vont se dérouler en impesanteur, la vie quotidienne aussi bien que les expériences. Les scientifiques de l’équipage se sont préparés jusqu’à six ans à l’avance pour profiter au maximum des conditions expérimentales hors du commun. Pas de temps à perdre : le travail commence 40 minutes après le décollage. Les centres de contrôle suivent toutes les expériences de près, les astronautes sont filmés et en contact audio permanent. Les expériences portent sur la physiologie du corps humain, expériences pour lesquelles les astronautes servent de cobayes (des rats ont également été embarqués) et sur différents aspects de la science des matériaux et de la mécanique des fluides. Toutes les expériences ont été méticuleusement préparées au sol.

J.-J. Favier confie qu’avoir pu préparer ses propres expériences sur Terre puis les réaliser lui-même dans le laboratoire Spacelab a été le plus extraordinaire de la mission. Lorsque vient l’heure du repos, la vue de la Terre que l’on découvre par les hublots est une autre forme d’éblouissement.

JPEG - 77.3 ko
Le centre de contrôle de la NASA, © Pascal Boyries

Ce texte est actuellement affiché sur Panneau de Neptune.


Accueil | Plan du site | Espace privé