Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > Un grand plein d’énergie

Un grand plein d’énergie


Contemplez le ciel étoilé au télescope. Des myriades de galaxies, de toutes formes et de toutes tailles, qui constituent pourtant moins d’un pour cent de l’énergie de l’Univers !

L’Univers est constitué de nombreux objets très différents, mais les scientifiques ont trouvé une manière bien pratique de résumer son contenu, en associant à chacun une énergie. Grâce à la formule d’Einstein E=mc2, on peut convertir toute la masse des étoiles et des galaxies en une quantité d’énergie colossale en apparence, mais qui représente seulement 0,5% de l’énergie totale de l’Univers. L’hydrogène ionisé, qui se rencontre entre les galaxies, constitue 3,6% de ce même total.

Outre cette matière ordinaire, observée par les astronomes, il existe une « matière noire », encore inconnue et invisible aux télescopes. Elle se devine seulement par son attraction gravitationnelle sur la matière « visible » : elle affecte le déplacement des étoiles au sein des galaxies et elle a participé à la formation de galaxies rassemblées en amas et superamas. Cette énigmatique matière noire représente 22% de l’énergie totale de l’Univers.

Les 74% restants reviennent à l’« énergie sombre », découverte en étudiant les explosions de supernovae lointaines et le rayonnement fossile du Big Bang. Sa simple existence accélère l’expansion de notre Univers, contrairement à la matière qui la ralentit, et sa nature excite l’imagination de bien des physiciens actuellement !

Il y a décidément plus de choses dans le ciel et sur Terre que notre esprit n’en conçoit...

JPEG - 123.5 ko
Le déplacement des étoiles dans la galaxie M31 suggère qu’elle est au centre d’un halo de matière noire, © Sloan Digitial Sky Survey

Ce texte est actuellement affiché sur Panneau d’Uranus.


Accueil | Plan du site | Espace privé