Les planètes au fil de l’Yvette

Accueil > Parlons astronomie > Pour aller plus loin > Seuls au monde ?

Seuls au monde ?


JPEG - 175 ko
La bactérie polyextrémophile "Deinococcus radiodurans" présente une résistance impressionnante à de nombreux stress dont les radiations, © America’s Air Force

Et si nous n’étions pas seuls dans l’Univers ? Au-delà de l’image d’E.T. ou des petits hommes verts, les « exobiologistes » réfléchissent à ce que pourrait être la vie ailleurs et comment la déceler.

Un être vivant est une machine incroyable de complexité... mais aussi de robustesse puisqu’on a pu montrer que la vie, unicellulaire notamment, était présente partout sur Terre, dans tous les milieux extrêmes : acides, salés, arides, obscurs... Alors pourquoi pas sur une autre planète !

En essayant de comprendre comment les premières briques moléculaires ont pu s’agencer pour engendrer un être vivant, les chimistes ont identifié quelques ingrédients qui semblent indispensables : une chimie capable de développer des structures complexes — celle du carbone semble la mieux placée —, un solvant abondant et efficace — la molécule d’eau remporte la palme ! — et une source d’énergie.

C’est ainsi que les télescopes cherchent au voisinage d’étoiles lointaines des planètes rocheuses situées dans une zone « d’habitabilité » où la température permettrait l’existence d’eau liquide à la surface. Ils essaieront ensuite de mettre en évidence dans l’atmosphère de ces planètes des molécules comme l’ozone, la vapeur d’eau et le dioxyde de carbone qui témoigneraient à distance d’une vie, au moins rudimentaire.

Plus près de nous, Mars a sans doute abrité des océans ; des satellites des géantes gazeuses pourraient avoir de l’eau liquide proche de leur surface. Des cousines de nos bactéries ont-elles déjà colonisé le Système Solaire ?

JPEG - 31.6 ko
Jet de matière (en fausses couleurs) au pôle Sud d’Encelade, satellite de Saturne. Il pourrait s’agir de geysers issus de poches d’eau pressurisée juste sous la surface du satellite, © NASA

Ce texte a été affiché sur Le panneau de Jupiter d’octobre 2009 à décembre 2010.


Accueil | Plan du site | Espace privé